Les finales aux échecs

endgames

Les finales sont une dimension fascinante du jeu d’échecs. Aussi, de nombreux ouvrages les ont exhaustivement étudiées, parmi les plus connus et pour ne citer qu’eux :
– Les finales d’Averbakh
– L’Encyclopedie des finales d’échecs (une antiquité)
– Les 5 tomes de Chéron
– Les finales de Basford, etc.
Fundamental Chess Endings, Karsten Müller et Frank Lamprecht. La seule véritable Encyclopédie moderne en un volume.

Sans oublier les classiques incontournables, tel que  Dvoretsky’s Endgame Manual (pour les anglophones), Les Finales d’échecs pratiques de Keres, ou encore La stratégie dans les finales de Cherechevski.

Bref, Caïssa seule sait s’ils sont nombreux, (SSsss…!) ces pousseurs de bois, même les plus enthousiastes qui ont baissé les bras devant cette prolixité théorique. Ainsi, pour aider nos amis pousseurs de Bois à lever les bras de nouveau pour continuer à pousser, voici ce que je vous propose.

Je vous propose des positions standards de finales qu’il vous faudra stocker dans votre mémoire à long terme. Ces positions clés sot appelées «chunks».

En effet, dans leur pratique du jeu d’échecs, les grands maîtres (selon les psychologues), divisent leur pensée en trois phases : perception, exploration et exécution du coup.

  1. La perception, qui dure de 5 à 10 secondes, leur permet d’extraire les caractéristiques d’une position pour les rapprocher des positions standards (les fameux chunks) extraites en mémoire.
  2. Durant la phase d’exploration, le grand maître tentera, par déductions, calculs et synthèse d’atteindre la position clé.
  3. S’en suit alors l’exécution du coup, après vérification des variantes, qui conduira le GMI au résultat escompté.

Et maintenant, assez parlé, voici les fameux chunks avec lesquels vous gagnerez 1000 points élo en 10 minutes (je viens de perdre toute crédibilité).

Vous noterez que chaque image est légendée et exportable via la notation, Forsyth-Edwards (FEN) afin que vous puissiez jouer la position sur une interface graphique. N’hésitez surtout pas à copier le FEN pour le coller dans la table de finale via l’option « input FEN ».

Les étranges symboles s’affichant à droite de l’image correspondent à la notation algébrique anglaise et correspondent aux coups joués.

Aussi, il ne s’agit pas d’exercices, puisque la solution est indiquée, mais plutôt de mini-fiches échiquéennes à connaître.


Roi + Pion Vs Roi

king + pawn vs king
FEN: 6k1/8/6K1/6P1/8/8/8/8 w
Les blancs l’emportent, qu’importe le trait.


Roi+Pion vs Roi
FEN: 1k6/8/K7/1P6/8/8/8/8 b
Les blancs l’emportent, qu’importe le trait.
A noter qu’avec le pion-Cavalier, le Roi qui l’escorte doit aller au bord de l’échiquier pour éviter le pat.


Barrière Roi et Pion
FEN: 8/2K5/k7/8/8/8/2P5/8 w


Pions passés séparés par des colonnes

Pions passés séparés par des colonnes

Pions passés séparés par une colonne

Pions passés séparés par une colonne
FEN: 8/6k1/8/5P2/7P/8/8/K7 w
– Lorsque 2 Pions passés sont séparés par une colonne, ces pions peuvent se défendre seuls, à condition d’être sur une même ligne.
–> Le Roi peut les arrêter, mais ne peut les récupérer.
– Si le trait avait été aux noirs, (les pions n’occupent donc pas la même rangée) le Roi noir égalisait en commençant par prendre le pion le plus avancé, pour ensuite récupérer le pion arriéré.


Pions passés séparés par 2 colonnes

Pions passés separés par deux colonnes
FEN: 8/5k2/8/3P4/6P1/8/8/K7 b
– Ici, DEUX colonnes séparent les pions qui ne plus peuvent se défendre –> Si c’est au Roi noir de jouer, il récupère les deux pions en commençant par le plus avancé. L’autre n’aura pas le temps d’aller à promotion, Cf. règle du carré.
– Si c’est aux blancs de jouer, ils gagnent, voir ci-dessous


Pions passés separés par deux colonnes - Trait aux blancs
FEN: 8/5k2/8/3P4/6P1/8/8/K7 w
Si c’est aux blancs de jouer, les pions peuvent se protéger en occupant tous les deux la même rangée. Ils peuvent se défendre sans leur Roi, car la règle du carré commun est applicable : En effet, le carré formé par ces deux pions en partant du pion le plus arriéré, atteint la 8e rangée.
– Si les deux pions avaient été sur une rangée en dessous, ils n’auraient pu être promu sans l’aide de leur Roi.


Pions passés séparés par 3 colonnes

pions passés séparés par 3 colonnes
FEN: 8/8/4k3/8/8/2P3P1/8/K7 b
3 colonnes séparent les pions passés, ils peuvent se défendre, mais doivent être accompagnés de leur Roi pour être promu.