Traxler

Sauter l’intro
Italian game - Lever de soleil venant de l'est. Venise, Italie
La partie italienne débute par les coups :

1. e4 e5
2. Cf3 Cc6
3. Fc4

Italian game / Gioco piano (partie italienne)
Dénommée aussi, « Giuoco piano», cette ouverture est ancestrale : D’abord analysée par Damiano et Giulio Polerio au 16e siècle, elle atterrira par la suite dans les mains de Gréco, en 1620.

Dans cet article, j’analyserai l’ouverture du point de vue des noirs en ouvrant via la variante des Deux Cavaliers (3…Cf6).

Défense des Deux Cavaliers

Two knights defense

Pourquoi choisir les Deux Cavaliers ?
Cette variante incite les blancs à jouer le très audacieux, 4.Cg5, menaçant la fourchette du Cavalier en f7.

gioco piano

Contre-attaque Traxler

traxler

Contre-attaque Traxler introduite par le coup 4.Fc5. Les noirs ignorent la menace Cxf7.

C’est alors qu’intervient, tel le Deus Ex Machina, la sinistre et menaçante, contre-attaque Traxler, développée par le prêtre tchèque, Karel Traxler en 1896.

Le prêtre tchèque, Karel Traxler

Mais soyons honnêtes, cette défense pour le moins controversée n’a rien de catholique. Connue également sous le nom de Wilkes-Barre, elle possède la létalité d’un gambit Roi, en plus instable, plus violent et plus douteux.
Ouverture romantique par excellence, le coup 4…Fc5 est jugé douteux par les logiciels d’échecs, Houdini évaluant la position par un gros point rouge quantifié +1.30 pour les blancs. Deux coups sont alors suggérés par les logiciels et la théorie :

>> Le très insolent et téméraire, 5.Cxf7 gagnant la qualité
>> Ou le plus solide, 5.Bxf7, gagnant un modeste pion et déroquant le sombre monarque.


5. Cavalier prend

Une décision pour le moins aventureuse. Après la prise du Cavalier, le Fou noir se sacrifie en f2.

Ainsi, après 5…Fxf2+ (le fameux sacrifice du Fou noir), trois choix s’offrent au blanc :

a) 6.Re2?? (Les blancs sont perdus, rien que ça ! Cf. Traxler)
b) 6.Rxf2? (Les noirs ont une attaque potentiellement dévastatrice, cf. Mikhail Tal)
c) 6.Rf1! (le meilleur coup, mais les blancs ne sont pas au bout de leur peine)

a) Sur Re2??, Traxler démontre la létalité de son ouverture, dans une partie spectaculaire, avec sacrifice de Dame et immolation du Roi blanc :

b) Sur Rxf2, le magicien de Riga nous montre comment violenter le Roi blanc, pour le moment immaculé.

Encore une fois, la variante de Mikhail Tal, mais avec le Roi en e3 après avoir mangé le Fou.

Les blancs ont un Fou en plus ainsi qu’un énorme contre-jeu avec menace de mat en deux (Dxf7+ suivi de Dg8#). Les noirs sauvent donc la partie  avec l’échec perpétuel : Df2+ suivi de Df1+, Df2+ …

La même variante, mais après l’échec, le Roi fuit en f1??, le laissant vulnérable à des menaces de mat.

c) Rf1! est le coup le plus solide, mais il n’est pas sans risque…


5. Fou prend

Fou prend f7 ne gagne pas la qualité, mais déroque le roi noir et évite le sacrifice du Fou noir en f2. Il s’agir du coup le plus solide et le plus joué à haut niveau.

6…De8
Cette ligne est intéressante, mais les noirs, incarnés par Beliavsky, se font sérieusement molester du début à la fin…

La partie termine en faveur de Beliavsky, (o-1) sur une erreur d’Anand au 44e coup, qui perd un Cavalier.

6…Tf8