Appariement

L’appariement aux échecs est un couple de deux adversaires lors d’une ronde d’un tournoi.
Appariement échecs : deux enfants se serrent la main avant de commencer une partie d'échecs. L'un habillé en rouge l'autre en bleu. Devant eux se dresse posé sur une table un jeu d'échecs en palstique et vinyle

Lorsqu’un tournoi rassemble entre dix et vingt compétiteurs, il paraît naturel pour le gérer d’appliquer la formule toutes rondes qui permet à chaque joueur de rencontrer chacun des participants.

Quand ils rassemblent un grand nombre de joueurs, amateurs ou professionnels, les tournois sont plutôt organisés selon la formule open, qui permet d’accueillir plus de 500 joueurs.

Lorsque les compétiteurs sont plus nombreux encore, on organise plutôt un festival, qui n’est autre que la juxtaposition de plusieurs tournois où les joueurs sont répartis selon leurs points Elo.
Un festival « classique » comprend un tournoi no1, réservé aux joueurs classés au-dessus de 2000 points Elo; un tournoi no2 réservé aux joueurs classés entre 1700 et 2100 points Elo; et un tournoi no3, réservé aux joueurs classés moins de 1800 points Elo.
Les catégories de classement se recoupant, les joueurs ont la possibilité de choisir entre deux niveaux de tournois. Un joueur en pleine progression peut ainsi concourir à un niveau plus élevé, ce qui lui permettra de progresser. L’organisation en festival rend les compétitions plus acharnées du fait de l’objectif « gain du tournoi » et du montant des prix allant de pair.

Dans tous les cas, le nombre de parties que jouera chacun des participants est fixé dès le départ à 7 ou 9, plus rarement à 11. Mais, avec beaucoup de joueurs et peu de parties pour chacun, se pose le problème des appariements, c’est à dire la désignation des adversaires, partie après partie.

Il existe deux grands systèmes d’appariement l’un dit système suisse et l’autre, toutes rondes.