The abc’s of Chess – Bruce Pandolfini

The abc's of ChessLes 64 suggestions pratiques qui suivent ont toutes été extraites des colonnes mensuelles du magazine américain, Chess Life,  intitulées, The abc’s of Chess.

L’ouvrage, The abc’s of Chess rassemble donc les publications de Bruce Pandolfini, auteur échiquéen et coach, rendu célèbre notamment par le film, A la recherche de Bobby Fischer. Vous noterez que l’attitude affable et décontractée du vrai Pandolfini diffère du Pandolfini fictif, froid et austère.

Bruce Pandolfini aux côtés du jeune Josh Waitzkin

Pandolfini aux côtés du jeune Waitzkin

J’ai traduit le premier chapitre, intitulé « Principes de base » dans lequel il est question des 64 commandements du jeu d’échecs.

Attention : Les distinctions traditionnelles entre jeu ouvert et jeu fermé ont été négligées.
Aussi, les principes dictés ne sont rien de plus que des guides pour bien jouer. Ils suggèrent souvent le bon coup, mais vous devez toujours faire vos propres décisions en fonction des circonstances.
Devez-vous parfois briser la règle ? La réponse est oui, mais seulement si vous avez une bonne raison de le faire. Sinon, ne le faites pas !

Les 64 commandements du jeu d’échecs

1. Soyez agressif, mais jouez solidement, sans prise de risque inutile.

2. Faites en sorte que chaque coup ait un but.

3. Si vous connaissez le style de votre adversaire, profitez-en. Par contre, dans l’analyse finale, jouez la position, pas le joueur.

4. N’ignorez pas les coups de votre adversaire.

5. Ne faites pas d’échecs inutiles. Faites un échec uniquement quand cela en vaut la peine.

6. Répondez à toutes les menaces. Essayez de le faire en améliorant votre position et/ou en contre-menaçant à votre tour.

7. Jouez pour l’initiative. Si vous l’avez,conservez-là. Sinon, saisissez-là.

8. Quand vous échangez, essayez au moins de récupérer autant que vous avez perdu.

9. Prenez avec la pièce de moindre valeur, sauf s’il y a une bonne raison de ne pas le faire.

10. Réduisez vos pertes. Si vous devez perdre du matériel, perdez-en le moins possible.

11. Si vous commettez une erreur, n’abandonnez pas le combat. Après avoir gagné l’avantage, votre adversaire est susceptible de se relâcher vous laissant vous échapper.

12. Ne jouez jamais un coup risqué, en espérant que votre adversaire ferme les yeux sur la menace, sauf, si vous avez une position perdante. Dans ce cas, vous n’avez rien à perdre.

13. Ne vous fiez qu’à vous-même. Si vous ne parvenez pas à saisir l’intérêt du coup adverse, supposez qu’il n’y en a pas.

14. Ne sacrifiez pas sans une bonne raison.

15. Quand vous ne savez pas s’il est préférable d’accepter ou de refuser un sacrifice, acceptez-le.

16. Attaquez en nombre, ne vous reposez pas sur seulement une ou deux pièces.

17. Cherchez les attaques doubles.

18. Jouer pour le centre : conservez-le, occupez-le, influencez-le.

19. Combattez pour le centre avec des pions.

20. Ne poussez pas vos pions de façon inconsidérée. Dans l’ouverture, bougez seulement les pions nécessaires pour terminer votre développement.

21. Si cela est possible, bougez les deux pions du centre, de deux cases.

22. Dans l’ouverture, ne bougez que les pions du centre. Sauf si le système joué ou la situation l’exigent autrement.

23. Essayez de bouger vos Fous avant de les bloquer en bougeant un pion d’une case.

24. Développez vos pièces rapidement, de préférence en direction du centre (surtout les Cavaliers, puisqu’un Cavalier au bord est un Cavalier mort).

25. Développez-vous en ayant un objectif précis, pas seulement pour le plaisir de vous développer.

26. Ne gaspillez pas du temps ou des coups. Essayez de développer une pièce nouvelle à chaque tour. Ne bougez pas une pièce deux fois pendant l’ouverture sans une bonne raison.

27. Essayez de vous développer en menaçant, mais ne menacez pas inutilement.

28. Développez vos pièces mineures tôt. Les pièces du petit roque doivent en général être développées plus tôt que celles du grand roque, et les Cavaliers, avant les Fous.

29. Développez-vous pendant les échanges.

30. Pour exploiter un avantage en développement, attaquez.

31. Dans l’ouverture, ne bougez pas la Dame pour gagner un pion.

32. Ne sortez pas la Dame trop tôt, sauf si le cours naturel du jeu l’exige.

33. Essayez de donner le plus de portée possible à vos pièces.

34. Contrôlez les lignes ouvertes.

35. Les Tours doivent occuper les colonnes ouvertes, ou qui sont susceptibles de s’ouvrir.

36. Roquez tôt.

37. Essayez d’empêcher le Roi ennemi de roquer. Conservez-le bloqué au milieu, surtout dans les positions ouvertes.

38. Essayez de clouer les pièces ennemies. Evitez les clouages sur vos propres pièces.

39. Ne capturez pas les pièces clouées à moins d’en tirer des bénéfices. Si possible, essayez de les attaquer encore, de préférence avec des pions.

40. Après avoir roqué, ne bougez pas les pions devant votre Roi, sans une bonne raison.

41. Pour attaquer le Roi, choisissez une case que vous attaquerez autour de lui.

42. Quand cela est applicable, ciblez des cases de la couleur de votre Fou « non opposable » (les fous contrôlent des cases d’une seule couleur. Si vous possédez un Fou qui contrôle les cases noires et que votre adversaire a échangé le Fou correspondant, votre Fou des cases noires ne rencontre aucune opposition sur ces cases, il est « non opposable »).

43. Cherchez des tactiques, principalement sur les cases contrôlées par votre Fou non opposable.

44. Essayez d’éviter les échanges prématurés des Fous contre des Cavaliers.

45. Doublez vos pièces qui attaquent en construisant des batteries. (2 pièces ou plus de même force attaquant le long d’une même ligne). Placez la Dame et le(s) Tour(s) sur une même colonne ou rangée, et les Dames et les Fous sur la même diagonale.

46. Construisez des batteries en prenant soin de placer en tête, les pièces de moindre puissance. Sauf si la tactique exige le contraire.

47. Maximisez l’efficacité de vos coups. Jouez flexible.

48. Pour renforcer le contrôle d’une colonne, doublez vos pièces majeures (Tours et/ou Dame) dessus.

49. Déterminez si oui on non vous avez un jeu fermé et jouez de manière adéquate.

50. En général, conservez vos Fous dans les jeux ouverts, et parfois les Cavaliers dans les jeux fermés.

51. Pour accroître la portée du Fou, placez vos pions sur des pions de couleur différente.

52. Conservez vos faiblesses sur les couleurs opposées du Fou adverse le plus puissant.

53. Echangez quand vous avez un avantage matériel ou que vous êtes attaqué, sauf si vous avez une bonne raison de ne pas le faire. Evitez les échanges quand vous êtes en déficit matériel ou lorsque vous attaquez.

54. Choisissez un plan et conservez-le. Modifiez-le uniquement si vous devez.

55. Pour gagner de l’espace, vous devez souvent sacrifier du temps.

56. Si vous êtes à l’étroit, libérez votre jeu en échangeant du matériel.

57. Echangez les mauvaises pièces mineures, contre les bonnes.

58. Si la position est instable, dissimulez vos plans, faites des coups neutres.

59. Pour gagner de l’espace ou des lignes ouvertes, avancez des pions.

60. Si le centre est bloqué, ne roquez pas systématiquement.

61. Si vous êtes en retard de développement, conservez le jeu fermé.

62. Essayez d’accumuler de petits avantages.

63. Essayez d’occuper la 7e rangée, de préférence avec des Tours.

64. Utilisez la méthode analytique. Quand vous ne savez pas quoi faire, premièrement évaluez la position (du mieux que vous pouvez), après posez-vous des questions pertinentes à propos de votre analyse.