Citations sur le Jeu d’échecs

Rassemblement autour de Bobby Fischer et Andrew Soltis au Manhattan Chess Club -1971

Roi des jeux et jeu des rois, les échecs portent en eux un sentiment d’infini. Ils donnent à celui qui s’est efforcé d’en approfondir les arcanes l’impression de n’être pas à la mesure de l’homme; en fait, ils constituent un résumé de l’univers, un microcosme, et figurent cette grande échelle qui, dans les plans de la lumière descend jusqu’à la matière, qui des abîmes insondables remonte jusqu’en l’infini de Dieu.
Pyrame

 

Les échecs aliènent les maîtres, tourmentent leur esprit de telle façon que la liberté intérieure des plus forts doit en souffrir.
Einstein

 

Le vrai joueur d’échecs pense au jeu d’échecs plus ou moins 24 heures par jour. Il s’agit d’une passion, d’une fatalité qu’il doit accepter. Cela dure toute une vie.
Simen Agdestein

 

Beaucoup sont devenus maîtres, aucun n’est devenu le maître des échecs.
Siegbert Tarrasch

 

J’ai toujours une légère pitié envers l’homme qui n’a aucune connaissance échiquéenne.
Siegbert Tarrasch

 

Le jeu d’échecs est un sport, un sport violent.
Marcel Duchamp

 

Les échecs, c’est quand même un combat entre deux joueurs, c’est comme les jeux vidéo en réalité.
Fahim Alam, 11 ans, champion de France d’échecs et sans-papiers

 

La nature nous a donné l’échiquier au-delà duquel nous ne voulons ni ne pouvons agir. Elle nous a sculpté les pièces dont la valeur, le mouvement et les facultés sont peu à peu connus; maintenant c’est à nous de faire des coups dont nous promettons des gains; chacun tente de faire cela à sa manière et n’apprécie pas que les autres s’en mêlent.
Johann Wolfgang Goethe (“Naturwissenschaftliche Schriften” / Editions Artemis)

 

Le jeu d’échecs est le plus interessant de tous les jeux. C’est un art, un choc de personnalités et de caractères. Ce jeu enrichit l’homme, élargit ses horizons. Il est d’un apport considérable au développement des contacts amicaux entre les hommes.
Paul Keres

 

c’est une erreur de penser que les échecs ne reflètent pas la réalité objective. Ils sont la pensée même de l’homme.
Mikhaïl Botwinnik

 

Il est étrange que moi qui gouverne le monde d’orient, de l’Indus à l’Andalousie, je ne sois pas capable de manœuvrer 32 pièces d’échecs dans un espace de deux coudées sur deux !
Al Moumen (786-833) fils et successeur du célèbre calife Haroun El Rachid

 


Les échecs reflètent le monde réel en miniature, efforts, lutte, succès et défaites, chacun de ces éléments est inhérent à toute partie d’échecs.
Thomas Huxley, le scientifique du XIX, qui a aidé Darwin à rédiger sa théorie de l’évolution, affirme que les règles du jeu d’échecs sont ce qu’on appelle, les lois de la nature. L’échiquier représente le monde et les pièces sont des phénomènes de l’univers.

Ben Franklin, le meilleur joueur américain de son époque, croyait également que l’échiquier représentait un microcosme du monde réel. L’étude du jeu d’échecs est utile, expliquait-il, comprendre les coups, les règles, et la structure du jeu favorisent le développement et aiguisent les compétences intellectuelles essentielles, à savoir, le raisonnement inductif et déductif, la planification à long terme, la résolution de problèmes. De nombreux pédagogues ont étudié les effets de la pratique échiquéenne sur les autres disciplines, étayant les théories du vieux Ben.

Extrait du Prologue : Pandolfini’s Ultime Guide to Chess