La Méthode Ruiz

Défense Hippopotame

La Méthode Ruiz (également nommée Ruiz Lopet par les gais lurons) est une ouverture échiquéenne. Elle appartient à la défense Hippopotame.

Petit rappel : La Défense Hippopotame est un début irrégulier où Noir pousse ses pions sur la 6e rangée et développe ses pièces sur la 7e. Plus tard en milieu de partie, des percées seront envisagées via …c5 ou …f5.

Une défense métaphorique : Cette défense est appelée Hippopotame car les pièces et les Pions restent pendant l’ouverture “sous l’eau”, sans émerger de la 6e rangée.

Mais revenons-en à nos moutons (bien qu’il ne soit pas question de coup du Berger). La Méthode Ruiz est une Hippo particulière qui possède les caractéristiques suivantes :

La Méthode Ruiz
Noir joue la Méthode Ruiz
  • Double fianchetto
  • Pions en : a6, d6, e6, h6
  • Cavaliers en e7 et d7

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un système. En d’autres termes, vous pouvez obtenir cette formation qu’importe le jeu adverse.

Mais avant d’aller plus loin, répondons à la question suivante :

La Méthode Ruiz interdite en tournoi ?

Si vous pensez que la réponse est positive, alors vous gagnez le sobriquet de Pousseur de bois. En effet, aucune ouverture ne peut être interdite aux échecs. Il s’agit d’un jeu où chacun défend ses idées, imposant son style et sa vision du jeu (ouais gros).

La Méthode Ruiz est un hoax, un canular. Cette défense (au même titre que la Bongcloud) ne réfute pas le jeu d’échecs et ne fera pas de vous quelqu’un d’imbattable. Aussi, cette défense, bien qu’elle soit passive demeure une ouverture Hippopotame, ouverture qui, jusqu’à preuve du contraire n’est pas réfutée. Certains grands maîtres l’ont utilisée en tournoi.
La stratégie de la Méthode Ruiz est simple et brutale : Déstabiliser par sa passivité et sa rareté, fermer le centre et lancer une attaque contre le Roque adverse (à l’instar d’une Est-Indienne).

Et voici la Méthode Ruiz employée avec succès par le Grand maître français Fabien Libiszewski (en décembre 2016 à Londres). La partie est commentée par Fabien en personne ainsi que Kévin Bordy sur sa chaîne Bltizstream. J’ai intégré leurs commentaires (à mourir de rire) à la partie (vidéo juste après l’analyse retranscrite) :


Et voici en bonus, une vidéo de l’un des fondateurs de la Méthode Ruiz postée sur Youtube en 2016 sur la chaîne du même nom “lamethoderuiz”. L’auteur (Franck Ruiz) introduit l’ouverture, son histoire, parle de son père, etc. Franck se définit de la façon suivante : Franck Ruiz, coach international aux échecs spécialisé dans la Méthode Ruiz (voilà qui impose un total respect ^^).

Les commentaires n’ont pas été désactivés et sont plutôt marrants/bienveillants. La vidéo compte un peu moins de 50 000 vues pour 344 pouces up contre 126 down. Beaucoup de commentaires concernent le décès du père de Ruiz “Désolé pour ton père”. Ces commentaires sont en grande partie foncièrement sincères… Le pathos a donc joué sur les avis positifs. Peu de débats houleux concernant l’ouverture. Mis à part Lenny et Patrick qui ont soulevé quelques problématiques :

Méthode Ruiz Carlsen
La Méthode Ruiz, avis et commentaires

A noter que Patrick Guenchies est l’auteur des deux commentaires précédents, il s’agit sûrement d’un Troll.

Mais ce dernier soulève une question intéressante. Jusqu’où peut aller l’hoax ? De jeunes pousseurs de bois naïfs peuvent être tentés par le côté obscur de l’amère MR. Vous me direz, qu’un bambin joue la Méthode Ruiz n’est en soi pas grave, mais qu’il l’étudie et que cette dernière soit conseillée (ce qui me paraît peu probable) par son père est tout de même un peu fort. (Et comme le disait Vito di Vittorio (un Hippo vêtu d’oripeau) : Mieux vaut commencer avec un début rital plutôt qu’une Hippo).

Si la vidéo vous a con-vaincu, voici le lien Amazon de l’ouvrage : La Méthode RUIZ: Deviens imbattable aux échecs en 30 jours ! Une méthode qui perce le secret des échecs.

Franck Ruiz est également l’auteur de l’ouvrage Comment j’ai DECODE le manuscrit de VOYNICH en 10 secondes: (alors que je suis nul en mathématiques).

Voilà qui devrait vous donner une idée du ton de ses ouvrages.

Pour conclure, cette méthode est un canular, mais elle est jouable (comme toutes les Hippo). Elle fera crier moult puristes et bien-pensants, mais tentera l’esprit libre, indiscipliné et facétieux. Ne la jouez pas nécessairement contre Kramnik ou Carlsen, encore moins contre Stockfish  — un hippopotame ne peut rien contre un poisson — (sauf si vous cherchez un moyen de la réfuter). Toutefois, rien ne vous empêche d’employer la Méthode Ruiz occasionnellement pour vous rafraîchir les idées et sortir des sentiers battus (même si c’est prendre le risque d’être battu).


By the way, que vous soyez, Hippopotame, Hérisson, Bird, Orang-outan, Chameleon, Dragon ou fils de Ruiz, incarnez l’animal que vous souhaitez dans la jungle échiqué-haine.

Peace & Dove
Jérôme Forest – 17/11/2019