Les échecs Kriegspiel

Seul l’échiquier de l’Arbitre ne comporte aucune erreur. En effet, l’Arbitre est le seul à connaître les positions exactes des deux autres joueurs. Joueur 1 Blanc ne connaît pas la position des pièces de Joueur 2 Noir et inversement.

Les échecs Kriegspiel (Kriegspiel signifie jeu de guerre en allemand) sont une variante simulant un brouillard de guerre. En effet, les joueurs ne voient pas les pièces ennemies. Il s’agit d’un jeu d’échecs à information incomplète.

Inventeur : Henry Michael Temple.
Année : 1899.
Matériel : 3 jeux d’échecs (un pour chaque joueur. Le joueur 3 étant l’arbitre).
Appellation ICC : Wild 16.

Principe : Les deux joueurs qui s’affrontent jouent chacun sur leur propre plateau, ne connaissant que la position de leurs propres pièces. En effet, les joueurs ne connaissent pas la position des pièces adverses, à l’exception de l’arbitre qui a tout devant les yeux et qui retrace la partie jouée sur son échiquier.
Pour garder une trace de la position ou conjecturer, les 2 joueurs en lice peuvent bouger les pièces de leur adversaire et retirer du plateau les pièces capturées (ou qu’ils pensent être capturées).
A chaque coup joué par l’un des deux joueurs, l’arbitre devra faire une annonce :

I – Les annonces de l’arbitre

Selon la situation, l’Arbitre devra faire une annonce et parfois la précéder d’une action (exemple, retirer une pièce du plateau d’un joueur).

I.1. Annonces générales

  • Trait aux Blancs” (ou trait aux Noirs).
  • Essaie“. Seulement quand un Pion peut capturer du matériel ennemi.
    → L’Arbitre doit également annoncer les cases sur lesquelles peuvent avoir lieu les captures. Cela évite aux joueurs de passer chaque tour à énumérer toutes les cases possibles.
    • Variante : Une autre variante ne mentionne pas les cases. Et laisse au joueur, trois essais de capture.
  • Aucune annonce : Si le Pion est cloué et qu’il mettrait son Roi en échec, l’arbitre n’annonce rien, puisque le Pion ne peut pas capturer (sinon le coup serait illégal).
  • Note : La prise en passant est annoncée comme “Essaie” (sans préciser qu’il s’agit d’une prise en passant).

I.2. Les captures

  • Pion capturé” quand un Pion est capturé.
    • → L’Arbitre retire le Pion capturé du plateau de son propriétaire.
  • Pièce capturée” quand une pièce est capturée.
    • → L’Arbitre retire la Pièce capturée du plateau de son propriétaire (sans la montrer à l’autre joueur).

Vous l’aurez compris, bien qu’ils ne puissent voir les pièces, les joueurs peuvent savoir exactement le nombre de captures qu’il y a eu.

I.3. Les coups illégaux

  • Non” quand un coup est illégal.
    • Exemple : Mettre son propre Roi en échec. Ou sauter par dessus des pièces avec un Fou ou toute autre pièce autre que le Cavalier.

I.4. Les échecs

  • Echec vertical
  • Echec horizontal
  • Echec sur la grande diagonale” (fait référence à la petite ou grande diagonale du point de vue du Roi mis en échec. Et non du point de vue de la pièce qui délivre l’échec comme je l’avais compris à ma première lecture des règles en anglais).
  • Echec sur la petite diagonale
  • Echec de Cavalier
  • Echec et mat“, “égalité“, etc.

II – Les Echecs Kriegspiel en pratique

INstallation

  • Placez les deux joueurs qui s’opposent face à face. Chaque joueur ayant face à lui son échiquier complet et les pièces de sa couleur de son côté.
  • Entre les deux joueurs, placez un plateau de cuisine, un calendrier ou n’importe quel cache qui masquera le vue du jeu adverse.
  • A côté, l’arbitre aura une vue sur l’ensemble des deux jeux et reportera les coups sur un petit échiquier de voyage, sur une tablette/smartphone ou autre.
  • L’arbitre devra faire attention à ce qu’aucun joueur ne puisse voir son échiquier.

Mon avis

Je n’ai pour l’instant testé qu’une partie d’EK. Partie qui n’a pas terminé à cause du départ précipité d’un des joueurs. J’étais l’arbitre, collectant les informations des deux échiquiers pour avoir un jeu à informations complètes. Je planais sur la partie comme un Dieu pantocrator et belligérant, témoin et complice d’un affrontement nébuleux et échevelé. Les Dames sont tombées, laissant un tartare de cases empreint d’une violence indicible. C’était jouissif.